Ferdinand, stand éditions In8 - L5 – Librairie Adulte

Je dédicacerai Ferdinand paru dans la collection Alter Ego, éditions In8 :

- Samedi 5 avril de 15h30 à 16h30

- Dimanche 6 avril de 15h à 17h.

http://www.escaledulivre.com/index.php/infos-pratiques/exposant2/librairie-1.html

Ferdinand... nous le connaissons tous. Les plus chanceux l'ont rencontré dans la vie, les autres dans leurs rêves. C'est l ui qui nous cajole quand nous sommes tristes, qui nous encourage quand tout le monde nous lâche, qui nous apprend sans rien dire, qui nous accompagne quand personne ne comprend. C'est pour lui aussi que nous sommes là. Jusqu'au bout, parce que l'amour d'une grand-père ça n'a pas de prix... Heureusement.

L’écriture de Lucie Braud est subtile. Ferdinand est approché à partir des yeux que sur lui pose sa petite-fille. Seuls quelques épisodes nous éclairent sur cette relation sans qu'ils ne rendent compte de détails triviaux : refus de l'anecdote, refus de l'image d'Epinal, du décor et du subterfuge facile. Refus aussi de l’épanchement dans cette écriture, et voilà ce qui donne force à un récit où le personnage central, c’est le lien d’amour entre ces deux êtres. Aucun pathos, seules l’intensité et la pudeur.

http://www.editionsin8.com/catalogue/collection-alter--ego/ferdinand/index.php

 

Rencontre avec Marion Montaigne et Aurélia Aurita

Samedi 5 avril – 17h – Forum BD

J’aurai le plaisir d’animer la rencontre avec Marion Montaigne et Aurélia Aurita autour de leurs derniers ouvrages.

Marion Montaigne et Aurélia Auritautilisent le dessin pour rendre leur vision du monde. Deux traitements différents pour deux sujets différents mais un point commun évident : l’engagement. L’engagement à travers le choix du sujet, à travers la tonalité qu’elles donnent à leur propos, par le travail qu’a demandé la réalisation de leurs livres, par ce qu’elles livrent et partagent.

 Marion Montaigne dans Riche, pourquoi pas toi ? (Dargaud), présente de manière désopilante les recherches de deux authentiques sociologues, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, "spécialistes des riches".

 Aurélia Aurita a passé une année au Lycée Autogéré de Paris. LAP ! Un roman d'apprentissage (Les Impressions Nouvelles), raconte ce lieu atypique, un lycée sans proviseur ni surveillants, où il n'y a ni notes ni obligation d'assister aux cours. Portrait intimiste et touchant qui déborde du reportage pour devenir une réflexion sur la passion et l'engagement.

http://escaledulivre.com/index.php/edition-2014/bande-dessinee.html